Logo A Tout Atout
Logo Céramique 14

Céramique d'Art : Bibliographie d'Eugène N'Sondé (artiste invité 2008)

Eugène N'sondé était l'artiste invité du salon 2008

Eugène N'Sondé est aujourd'hui, un sculpteur talentueux aux dires des Maîtres qui lui ont enseigné la rigueur et la patience ainsi que l'amour de la matière.

Son rêve : être artiste !

Eugène N'Sondé est un homme discret, né le 13 Juillet 1971 à Brazzaville.

Sa personnalité et son histoire se profilent à travers son œuvre et son parcours artistique.

C'est à l'âge de 10 ans qu'il manifeste clairement ses talents d'artiste en tant que dessinateur : il reproduit fidèlement et patiemment les dessins chinois que son ami lui apporte après la classe. Peu à peu, il s'affranchit des modèles et crée ses propres illustrations dans la création de publicités qu'il aborde en autodidacte.

Surpris par la qualité de ces dessins, son frère, membre créateur du célèbre « Groupe Main », le confie à un des membres de ce groupe Albert Kizonzolo, céramiste.

Le "Groupe Mains" est crée par la première promotion des élèves de l'Ecole des Arts de l'AEF (Afrique Equatoriale Française). Ce groupe d'artistes s'illustre dans les différentes disciplines des arts plastiques.

A partir de 1989, c'est avec Albert Kizonzolo qu'il découvre l'art de la terre par la céramique, le milieu artistique et surtout sa passion pour la sculpture : le dessin prend du volume !

Contraint par l'actualité politique, il quitte son quartier de M'FILOU à Brazzaville. Sa fuite le conduit près de la célèbre école de peinture de Poto-Poto où il s'inscrit. Il y restera une seule année, temps suffisant pour parcourir le cursus complet comprenant normalement 4 années.

Dès 1996, il décide alors de créer son premier atelier où il enseigne céramique et peinture.

Parallèlement, il poursuit ses rencontres et apprentissages.

James Mc Grath, l'Homme et son Enseignement des pigments naturels, a permis à Eugène N'Sondé de développer sa propre identité artistique tout d'abord 'pigments sur toile' et ensuite 'pigments sur terre cuite'.

L'association Nouvel'Art, créée par des comédiens de la troupe Rocado Zulu de l'Ecrivain Sony Labou Tansi, est devenue par la diversité des artistes qui la composent comédiens, écrivains, plasticiens, photographes, peintres, sculpteurs,... et par ses activités d'échanges d'opinions, un courant culturel artistique incontournable à Brazzaville en totale rupture avec les associations gouvernementales en vue. Elle lui a permis plus que d'être sculpteur, d'exister en tant qu'Artiste.

S'en suivent de nombreuses expositions principalement de peintures mais aussi de céramiques et sculptures à Brazzaville (Centre Culturel Français, Centre Culturel Américain, Palais du Parlement, La Case, CCI, la Tour Nabemba,...) et au Mexique.

En 1998, il s'installe en France où il continue ses activités artistiques.

C'est son frère, initiateur du groupe Main, qui l'accueille au Mée sur Seine, ville où il réalise ses premières expositions en France. L'espace Cordier de la Maison des Jeunes du Mée sur Seine lui a permis d'avoir un premier lieu où travailler en France.

Après quelques années au Mée sur Seine, la Ville de Créteil (94) l'accueille comme artiste résident et il décide d'y installer son atelier.

Moins de 3 ans après, il est remarqué par de nombreuses galeries et directeurs culturels, Eugène N'Sondé ne cesse de travailler et de donner à voir son travail tant dans le cadre d'expositions collectives, que de galeries ou au cours d'expositions organisées au sein de son atelier (cf détail dans Expositions). A noter, la première exposition permanente a été organisée par la Galerie CASADEÏ.

En 2000, il expose des pièces rassemblées, pour la première fois, autour d'un thème 'Les musiciens' puis 'La lutte'.

Ces thèmes le conduiront à effectuer des séries.

Tout d'abord 'Les entrelacés' : un style épuré représentant des couples femme/homme, mère/enfant enlacés. Puis, en 2000-2001, la série sur 'La maternité' : thème clé dans l'évolution de son oeuvre où les bustes rappellent la fluidité et la simplicité des entrelacés tout en abordant la force au travers des corps disproportionnés de femmes pleines de douceur et de stabilité.

En juin/juillet 2005, il fut notamment l'invité d'honneur international de la première édition de la biennale internationale de sculpture de Bourgogne à Nolay.

Il a été également le représentant remarqué de la république du Congo lors de l'exposition « Congo sur scène » en 2005, exposition qui s'est déroulée à l'Hôtel de Ville de Paris avec quelques unes des pièces appartenant à son exposition « Corps de terre ». Plus de 3800 visiteurs ont pu admirer trois de ses œuvres dont la 'Femme assise'.

Après ‘Corps de terre', sa première exposition itinérante présentée en 2003/2004, Eugène N'Sondé présente à partir de 2005 ‘Exode'.

Il transmet également son expérience au travers de cours au sein de l'association "Terre & Feu" à Paris, des stages adultes dans son atelier à Créteil, auprès des écoles maternelles et primaires et des centres aérés.

Par la sculpture, Eugène N'Sondé fait naître la vie, met en avant des attitudes ou un instant de vie de personnes, ouvre à chacun la beauté du quotidien et aussi sa fragilité. Le tout avec mesure et humilité ce qui ne vous laissera pas indifférent, voir même vous touchera au plus profond de votre être. Chacune de ses œuvres est plus qu'un instant de vie, une attitude. Ces œuvres portent les émotions, transcrivent des sentiments : souffrances, espérances,… libre à chacun de les ressentir, les identifier, les exprimer… Elles portent des messages personnels dont il a la volonté farouche de nous délivrer en montrant son travail au plus grand nombre.

Amoureux de la liberté, il sculpte sans modèle et laisse libre cours à sa création.

La terre est un matériau unique adéquat pour exprimer l'éphémère et la fragilité de la condition humaine. Les couleurs qu'il obtient sont le fruit de recettes de grand-mère ! Il n'utilise en effet que des pigments d'origine naturels et ses savants mélanges sont de véritables secrets.

(Source : site de l'artiste - www.eugenensonde.com)