Logo A Tout Atout
Logo Céramique 14

Charlotte Coquen

Exposition Charlotte Coquen - Céramique 14-Paris Par la sculpture, l'image et l'installation, j'interroge les revendications identitaires auxquelles l'individu peut prétendre. Mon travail s'articule autour des genres, de la
parenté, des rapports sociaux, de hiérarchisation... Je questionne ces traces, ces empreintes qui nous construisent.

Le corps comme dénominateur commun ; ce qui le compose, ses capacités, ce qui le différencie. Il s'agit de tout dé-réorganiser.
« faire exploser la barrière intérieur/extérieur afin de retrouver une unité apaisante ».
Javier Pérez au sujet de ses dessins Methamorphosis.

L'homme scientifique est un déclic pour mon travail et ce sont aussi des objets, des formes et des « corps» puisés dans la réalité.
En fouillant dans mes souvenirs; en récoltant des mythologies individuelles et collectives en lien avec des objets, des lieux, des instants.
Je crée en quelque sorte de faux mythes fondateurs où tout est défait, tout est bancal.

« Les catégories d'objets que je montre peuvent se définir comme une tentative de ma part de produire un type d'objet qui existe déjà dans la culture, quelque chose que les
gens collectionnent ou conservent, qui satisfait ou suscite certains besoins ou désirs émotionnels ... objets qui paraissent être d'avantage que ce qu'ils ne sont réellement. »
Allan McCollum, à propos des Perfect Vehicles.

Les pièces que je montre sont symptômes d'ambivalences. Je me sers de corps animal afin de parler de l'homme. Je travaille sur l'unique par le biais de la série. Les sexes se
mélangent pour annuler le genre. L'organique devient solide et chosifie le corps.
Je pousse cette confusion dans les matériaux et les couleurs que j'emploie.
Je brouille les cartes. Je fais passer les corps d'une identité à une autre.
Je leur attribut une nouvelle valeur quelle soit, culturelle, marchande ... ou qu'elle passe par le faire. C'est une manière d'incarner les pièces montrées.
Je les fais exister comme reliques; restes précieux de la confusion.

L'angoisse que peut cacher la mort, c'est de ne pas savoir vivre. Dans une société qui à force de hiérarchisation et de classement des corps, fait de l'individu un être en errance.
Perdu dans un environnement normatif qui tend à la perfectibilité.

123 rue Beauvoisine
76000 Rouen
09 67 14 24 33 06 74 05 05 36 charlottecoquen@aol.com www.charlottecoquen.com